BAMOLUX vous présente aujourd’hui la solution d’avenir ! Une cloison réutilisable ! 

Gestionnaire de chantiers : le chef d’orchestre du BTP ?



Le chef d’orchestre ? On l’imagine vieux, avec des cheveux gris ébouriffés et des lunettes triple foyer. Tantôt maître de taï-chi, tantôt « robot épileptique », ce personnage central semble appartenir à une autre galaxie ! En réalité il n’en est rien… Il a la classe, il a le style et surtout il maîtrise le bonhomme. C’est lui qui donne le « LA »… un peu comme un gestionnaire de chantiers finalement. Mais alors ? Qui est ce véritable Mozart des chantiers et quel est son rôle ? Bamolux a décidé de vous ouvrir les portes de ses loges pour rencontrer ces artistes sans qui rien ne pourrait sortir de terre !

LES VIRTUOSES DU CASQUE JAUNE

Derrière chaque projet d’aménagement, il y a des hommes et des femmes. Des prodiges de la truelle, des amoureux de l’ergonomie, des logisticiens de la matière, des magiciens de l’espace…. Bref, ils ont tous un rôle important à jouer. Vous allez faire la connaissance de l’équipe « gestion de chantiers » de Bamolux. C’est une partie de notre orchestre, car la troupe compte normalement 65 virtuoses !

Dans la famille Bamolux… je voudrais :

1/ … Le directeur de l’opéra

Avant d’écouter un orchestre, il faut savoir où ce dernier peut exprimer son art ! Le « directeur de l’opéra » possède un rôle décisif dans le processus de création. C’est lui le responsable de la programmation de la saison. C’est lui aussi qui constitue sa troupe d’artistes. Il trouve les bons accords pour l’ensemble des projets et les suit de près. Chez Bamolux c’est Sébastien Jungen, associé gérant.

2/ … Le compositeur

Dans l’équipe, on a aussi « le compositeur ». Son rôle ? Agencer des sons qui se succèdent au fil d’une partition. Dans le métier c’est le directeur d’exploitation. C’est lui qui compose son équipe et qui donne les directives aux gestionnaires de chantiers. Pour faire simple : c’est le chef d’orchestre des chefs d’orchestre ! Chez Bamolux notre Debussy c’est Hubert Lasky !

3/ … Les chefs d’orchestre

Chaque chantier est une représentation orchestrée par un gestionnaire de chantiers. Il dirige et accompagne ses ouvriers tel un véritable chef d’orchestre… à la différence près qu’il porte des chaussures de sécu et que sa baguette ressemble à un « kutch » (une latte pour nos amis belges) ;)  Chez Bamolux ils sont 6 : Marc Senne, Alain Lesquoy, Leão Brito, Cyril Martin, Francesco Piscioneri et Frédéric Berger.

 

Le gestionnaire de chantiers : c’est précisément lui qui nous intéresse aujourd’hui. Sa vie. Son œuvre. Son rôle, mais aussi ses atouts et ses petites manies. Qui se cache derrière ce mystérieux personnage au casque jaune ? Vous allez maintenant le découvrir… Suivez le rythme !


Brrrrrrrrr Brrrrrrrrr Brrrrrrrrrr…. (Roulement de tambour)



LE GESTIONNAIRE DE CHANTIERS EN 6 LEÇONS

La « clé de sol » du succès pour un gestionnaire de chantier ? Une personnalité à part et des atouts majeurs… Car oui, ce personnage monté sur ressorts en a du fil à retordre pour mener son chantier à la baguette. Alors, asseyez-vous confortablement dans votre fauteuil en velours rouge, le spectacle va commencer ! Mais avant que retentissent les premières notes de musique, nous vous invitons à passer en coulisses

LEÇON N°1 : Savoir mener la danse

Cordes, bois, cuivres, claviers et percussions : le chef d’orchestre doit diriger différentes familles d’instruments en suivant une seule partition. Pour un gestionnaire de chantiers, c’est pareil !

Architectes, clients, fournisseurs, ouvriers, ingénieurs, contremaîtres, techniciens… il faut synchroniser tout ce joli petit monde avec entrain...  Chacun doit trouver sa place.

Organiser un chantier c’est comme un jeu de chaises musicales. Et c’est pas du pipeau !


LEÇON N°2 : Garder l’équilibre entre raison et passion

Pour faire ce métier, il faut être mélomane sans être mégalomane. Être passionné sans avoir la folie des grandeurs.

Et même si son cœur bat la chamade devant tous les « chants » des possibles, le gestionnaire de chantier a la tête sur les épaules (et les pieds sur terre). Et même si son projet évolue en accordéon, il sait ce qui est faisable ou non.

Même au sommet de son art, il respecte toujours ses fondamentaux sans se monter le ciboulot !


LEÇON N°3 : Se plier en 4 pour son public

Sans tambour ni trompette, le gestionnaire de chantiers met tout en œuvre pour satisfaire ses clients.

Simplicité, accessibilité, sérénité, serviabilité : ce grand professionnel est entièrement dévoué à son chantier. On dirait qu’il a le pouvoir de se démultiplier

Avant de tirer sa révérence, il va au bout de sa performance pour le plaisir de son audience !


LEÇON N°4 : Suivre la cadence et respecter les mesures

En véritable acrobate, le gestionnaire de chantiers jongle avec les impératifs. Inutile de se lancer à cor et à cri ou même à corps perdu dans un projet.

Il n’est pas seul à décider et doit être en accord avec les accords. Le maître mot c’est piano piano. Il faut être précis sans se « précis-piter ».

Allier justesse et flexibilité : le duo gagnant pour faire corps avec les accords sans accroc ! On est d’accord ?


LEÇON N°5 : Avoir l’art et la manière

Diplomate et charismatique, ce joyeux luron à l’écoute des autres coordonne son chantier dans la joie et la bonne humeur.

Parfois autoritaire et souvent très drôle, ce médiator médiateur possède une main de fer dans un « gant de protection » de velours. Un caractère idéal pour diriger et déléguer en toute confiance.

Considérer les autres, les encourager et les comprendre permet de s’élever encore plus haut !


LEÇON N°6 : Anticiper le morceau d’après

La base quand on est gestionnaire de chantiers ? AN-TI-CI-PER ! Pas de fausses notes possibles quand il s’agit de la qualité et de la sécurité sur chantier. Il en va de sa responsabilité.

Réactif et dynamique, il doit penser à tout pour porter à bout de bras des projets à plusieurs millions d’euros. Il ne faut pas avoir les deux pieds dans la même chaussure de sécu… sinon c’est foutu. ;)

Prévoir les imprévus c’est s’assurer de la réussite d’un projet qui « basson-plein ».



Vous l’aurez compris, le gestionnaire de chantiers possède plusieurs cordes à son arc. Les responsabilités qui lui sont confiées font de lui un décisionnaire de choc qui il a le chic d’orchestrer.

Certes, ce n’est pas la Flûte Enchantée tous les jours (soyons honnêtes). Il faut éviter de toucher sa corde sensible ! Mais n’ayez crainte, quoi qu’il arrive, il aime toujours finir sur une bonne note. Chapeau l’artiste.


En avant la musique…


7 NOTES POUR MENER UN CHANTIER « CRESCENDO »

Do, ré, mi, fa, sol, la, si, (do ?)… 7 notes de musique qui résonnent et qu’on chantonne. Sur une partition, elles se succèdent dans un ordre bien défini. C’est fou ! Les étapes d’un projet d’aménagement ressemblent à s’y méprendre à une symphonie de Beethoven… Vous n’y croyez pas ? Pourtant c’est la vérité. La preuve.


… DO

NOTE N°1 : Faire ses gammes

Pour qu’un orchestre joue harmonieusement, ses musiciens doivent s’exercer pour acquérir la maîtrise de leurs instruments. L’acquisition de ce savoir prend du temps et il existe une variété inouïe d’instruments. Tous les luthiers ne se valent pas et tous les violons ne sont pas des Stradivarius

Chez Bamolux nos collaborateurs connaissent leur solfège et bénéficient d’une formation continue. C’est bien connu, le savoir s’acquiert et surtout s’entretient ! Côté instruments, nous avons sélectionné des fournisseurs compétents et avons réuni une gamme de produits adaptés à chaque projet d’aménagement.


… RE

NOTE N°2 : Passer des auditions

Pour intégrer l’orchestre philharmonique, il faut passer une audition. C’est la réception du fameux « bordereau de soumission ». Le gestionnaire de chantiers doit d’abord prendre la mesure du chantier avant de la donner ! (on parlera également des prises de mesure dans une autre partie). 

Ce document regroupe tous les détails relatifs au chantier. Descriptif des tâches à exécuter, prix, unités, quantités… rien n’est oublié, car le meilleur sera sélectionné.


… MI

NOTE N°3 : Accorder les violons

C’est le moment de se mettre au diapason. Le bordereau de soumission a été accepté (youpi) ! C’est l’heure de la première réunion de chantier. L’architecte et le client sont là… et c’est pas pour jouer du hautbois ;) 

Le gestionnaire de chantier anime la première répétition et présente sa composition. Ce projet commun basé sur un dossier technique doit être respecté, affiné et contrôlé pour qu’il puisse bien évoluer. Sinon c’est la cacophonie !


… FA
NOTE N°4 : Écrire une partition

Le compositeur écrit une partition sur mesure pour son commanditaire. Tout est réglé comme du papier à musique. Les musiciens ne font pas comme ça leur chante ! C’est pareil durant la phase de préparation

Le chef d’exploitation et le gestionnaire jouent à l’unisson pour faire appliquer le calendrier d’intervention. Un chantier s’organise selon la disponibilité des intervenants et en fonction des délais : livraison, pose, réalisation. L’ensemble de cette mélodie se joue par priorité et selon le planning souhaité.


… SOL
NOTE N°5 : Réaliser l’orchestration

« Musique Maestro » ! Tout le monde est prêt. La représentation peut commencer. Il faut s’assurer que chaque musicien est à sa place. Les corps de métier qui interviennent sur les chantiers doivent respecter leur ordre de passage

Finalement, la mise en œuvre d’un chantier d’aménagement c’est un peu comme Le lac des Cygnes de Tchaïkovski : un grand ballet où se mêlent avec harmonie des prestataires à la fois musclés et gracieux ! (on ne fera aucune note d’humour sur ce passage).


… LA

NOTE N°6 : Adapter la composition

Menuiserie, parachèvement, peinture ou finition, quel que soit le projet, il ne faut pas aller plus vite que la musique ! De plus, il faut savoir mettre un bémol en cas de fausses notes. Ne tirons pas sur le pianiste

Même si des visites régulières rythment le déroulement du chantier, celui-ci n’est pas à l’abri d’un « couac » ! Les musiciens doivent être à l’écoute et se concentrer au risque de se faire sonner les cloches.  ;)


… SI

NOTE N°7 : Achever la représentation

C’est le moment de tirer sa révérence. Le projet est finalisé. C’est la remise des « clés de sol » au client ! Après avoir joué « Les 4 saisons », les gestionnaires de chantiers s’occupent de la réception

Une étape importante pour débriefer et faire le tour des travaux réalisés. C’est l’heure de sortir de scène et de remettre le procès-verbal de réception. La dernière note du triangle vient de retentir !


… (DO ?)

NOTE N°8 : Répondre au « rappel » du clairon

Flûte alors ! Il arrive parfois que le public fasse un rappel. Les musiciens reviennent donc sur scène pour jouer un dernier morceau. Le SAV c’est sensiblement la même ritournelle

Si le public en fait la demande, c’est un passage obligé voir un engagement solennel. Une fois l’ultime « Requiem » terminé, on salue chaleureusement son public que l’on reverra sans doute lors d’une autre représentation.

 

On change de disque… de nouveaux projets arrivent !

Après avoir pris la mesure de son talent, on peut dire qu’être gestionnaire de chantiers n’est pas à la portée (de musique) de tous ! Que ce soit pour le gros-œuvre ou le parachèvement, il doit mener son équipe à la baguette.

Premier arrivé (après un réveil en fanfare) et souvent dernier parti, ce chef d’orchestre dévoué est un homme de terrain. Il met la main à la pâte… et ça se voit (parfois il a les mains sales on ne va pas se mentir).

Au sommet de son art, il vit des moments intenses sans jamais se plaindre (ou presque) ce qui fait de lui un personnage « attachiant » et totalement indispensable dans un orchestre !!


Un drôle de phénomène que ce gestionnaire de chantiers qui ne tient décidément pas en place…


The show must go on…

Vous souhaitez rencontrer nos gestionnaires de chantiers
pour vos travaux d’aménagement intérieur ? Bamolux bat la mesure
pour dérouler le fil de votre projet en harmonie avec vos envies…

Contactez Bamolux !


Auteur : Émilie Le Guernic | Responsable communication | Bamolux S.àr.l.

Sources photos :
Nikolaj Lund
Gjon Mili



En savoir plus :


Suivez Bamolux sur LinkedIn


Suivez Bamolux sur Facebook

Téléchargez les magazines BAMOLUX !

Retrouvez les coulisses de notre quotidien…